Le Paludisme

Le Paludisme

Le Burkina Faso est un pays où le paludisme sévit à l’état endémique. Toute la population est à risque pour la maladie, avec cependant une plus grande vulnérabilité des enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Le paludisme constitue la première cause de consultation (48%) et de mortalité intra hospitalière (42%). Le pays met en œuvre un plan stratégique de lutte contre le paludisme sur la période 2011-2015 avec l’objectif de réduire la morbidité de 75% par rapport au niveau de 2000 et la mortalité à un niveau proche de 0 d’ici la fin de 2015. Depuis quelques années, la lutte contre le paludisme intègre une approche multisectorielle qui laisse une place importante à la contribution communautaire. Plusieurs ONG et associations s’investissent dans les domaines de la prévention et de la prise en charge du paludisme à la faveur de plusieurs projets financés par la coopération bilatérale, multilatérale et des donations privées.

Stratégie de mise en œuvre
Depuis 2008, le PAMAC apporte un appui aux associations dans la mise en œuvre de projets de lutte contre le paludisme au niveau communautaire. Ces associations interviennent essentiellement dans la prévention par la sensibilisation, la distribution de moustiquaires et le suivi de l’utilisation des moustiquaires dans les ménages. Les interventions des associations couvrent tout le territoire national. Elles se font au profit de la population générale, mais aussi de façon ciblée sur les scolaires du primaire et les femmes organisées au sein des groupements féminins ruraux.
L’appui du PAMAC consiste à mobiliser et redistribuer les ressources financières pour la mise en œuvre de projets communautaires, à appuyer les associations pour la planification et le renforcement du partenariat public-communautaire, la formation, la conception et la vulgarisation d’outils de communication, le suivi et l’évaluation des interventions.

Les acquis

  • 305 associations appuyées techniquement et financièrement sur l’ensemble du pays ;
  • 941 animateurs formés en techniques de communication sur le thème du paludisme ;
  • 1760 relais communautaires villageois formés au suivi de l’utilisation des moustiquaires;
  • Divers outils de communication produits et/ou reproduits au profit des associations ;
  • 27 935 séances de sensibilisation organisées par les associations sur toute l’étendue du territoire national ;
  • 1 707 188 personnes touchées par les séances de sensibilisation réalisées par les associations
  • 97 077 moustiquaires distribuées ;
  • 355 562 moustiquaires suivies dans les ménages ;
  • 96 280 personnes orientées vers les formations sanitaires par les relais communautaires.

Les perspectives

  • Mobiliser des ressources complémentaires pour le secteur communautaire ;
  • Renforcer les compétences et capacités des acteurs communautaires ;
  • Renforcer le partenariat entre le secteur public et le secteur communautaire ;
  • Promouvoir des interventions innovantes à fort effet de changement ;
  • Développer des outils adaptés à la mise en œuvre et au suivi des interventions ;
  • Promouvoir des mécanismes innovants de prise en charge des cas simples de paludisme à domicile.

| Imprimer | E-mail

Rapport light dépistage JMS 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger ce rapport

Nos vidéos

Documentaire sur les 10 ans du PAMAC

Galerie photo

Conférence à Wa...
Image Detail

Magazine du Pamac

Cliquez içi pour télécharger la 6ème Edition du Magazine du PAMAC